• +212 66 47 67 41 6
team 1

Boushra Benyezza


Mot de la Fondatrice

 

En 2017, le Ciné-psy Maroc voyait le jour au sein de la faculté de médecine de Casablanca. Une curiosité pour certains une découverte pour beaucoup.
Le Centre psychiatrique Universitaire IbnouRochd participe depuis six ans à différentes rencontres: Images et Psychiatrie en France.
Depuis deux ans le ciné-psy Maroc est partenaire et ami du Ciné-psy du Vinatiers et du festival Lorquin.
A l’inverse de nombreuses fictions cinématographiques qui ne véhiculent pas la réalité des pathologies mentales et qui stigmatisent les patients, le ciné-psy utilise le support audio-visuel pour une meilleure connaissance des réalités des malades mentaux.
Les documentaires, les entretiens, certains parcours de vie sont projetés pour témoigner de ces réalités.
Cette rencontre permet la réflexion, autour d’images de santé mentale. Les films qu’ils soient faits par des soignants, patients ou professionnels de l’audiovisuel ont un même but, raconter des histoires ou les acteurs privilégiés sont les malades qui s’expriment souvent avec une authenticité touchante.
Après la projection l’échange peut commencer il est possible dès lors en présence de professionels, psychiatres, psychanalystes, psychologues, art-thérapeutes, infirmiers associations de familles , étudiants en médecine en psychologie psychomotricité… le débat est possible sans tabou ni crainte du regard ou du jugement…le déroulement du ciné-psy au sein de la faculté de médecine est garant de cette bienveillance.
Le ciné-psy est un concept ou tout échange est possible puisqu’il fédère autour du patient et oeuvre pour la promotion de la santé mentale. La deuxième édition aborde la bipolarité, les états limites (borderlines), les troubles du comportements alimentaires.
A travers les films français belges marocains nous souhaitons que l’échange soit riche convivial et qu’il contribue à une meilleure réflexion, approche et prise en charge des patients, et pourquoi pas rassurer les familles qui se sentent souvent seules et incomprises.
Une exposition de photographies « Des hommes, des femmes du pavillon 36«  sera dans les murs de la faculté de médecine ainsi que dans l’hôpital afin de sensibiliser les visiteurs.